Road Book n°9

Jeudi 19 août : Journée internet-photos-blog à Nazca. A 21 heures nous prenons le bus pour Arequipa (semi-cama, 70 soles par pers.). Nous ne nous y arrêterons pas cette fois car nous préférons privilégier la région du lac Titicaca avant notre rendez-vous tant attendu de Copacabana dans une semaine jour pour jour…

Vendredi 20 août : Arrivée à Arequipa à 7h30. A 8 heures nous sommes dans le bus pour Puno (compagnie Julsa, semi-cama, 20 soles par pers.). La route est splendide, l’altiplano enfin ! Des lacs, des vigognes, des flamands roses, des étendues jaunies par la sécheresse…

Arrivée sur Puno, le lac Titicaca au loin

Arrivée à Puno vers 14h30. Hôtel Q’oñi Wasi (25 soles après négociations). Puno est une ville très animée, un port sur le lac Titicaca. Excellent dîner au Keros où nous goûtons de l’Alpaga.

Samedi 21 août : L’après midi nous partons pour le site de Sillustani, un cimetière pré-inca et inca situé sur une colline entourée d’eau à quelques kilomètres de Puno. Des chullpas (tours funéraires) de différentes époques s’élèvent dans ce paysage mystique. Moins mystiques, ces touristes qui payent les enfants en sols et en caramels pour poser à côté d’eux.

Le ciel mystique de Sillustani

Comme nous avons pris un tour organisé pour cette ballade, nous visitons une « habitation typique » de la région. Deux américaines hystériques distribuent des bonbons à foison…

Les sucettes c'est mauvais pour les dents...

D’autres photos de Puno et Sillustani : ici.

Dimanche 22 août : Sur les bons conseils de l’agence Nayra Travel nous partons pour Llachon en transport collectif. Le combi nous amène en 1h30 à Capachica où Luis nous retrouve. Luis s’occupe de l’accueil de touristes par un groupe de familles près de Llachon, à Santa Maria. Sur la péninsule de Capachica, plusieurs communautés se sont organisées pour ajouter le tourisme communautaire à leur activité. A Capachica c’est dimanche et c’est l’effervescence ! Le marché dominical s’ajoute au défilé des partisans de Valentin qui se présente pour le parti Corazon (Corazon signifie cœur… ça ne s’invente pas !) aux élections d’octobre à la mairie de Capachica. Il paraîtrait que le tourisme communautaire dans la région c’est une idée à lui… Le costume traditionnel des femmes de la région est très porté et facilement reconnaissable à ce chapeau quadricorne multicolores à pompons.

Femme lors du défilé électoral de Capachica

D’autres photos de Capachica : ici.

Après avoir déjeuné à Capachica nous partons avec Luis et sa femme Antonia pour Santa Maria. Le village est charmant, surplombant légèrement le lac. C’est Nicolasa qui nous hébergera dans sa chambre d’hôte. La ballade au bord du lac est d’une douce sérénité.

Plage de Santa Maria de Llachon

Coucher de soleil sur le lac Titicaca

Lundi 23 août : Luis et Juan nous emmènent en bateau jusqu’à l’île d’Amantani en compagnie d’une famille d’Italiens. Le lac est calme, assis sur le toit du bateau, Amantani n’est qu’à une grosse heure de route. Nous grimpons sur l’un des deux sommets de l’île, celui où est érigé le temple de la PachaMama (Terre Mère).

Fileur de laine sur l'île d'Amantani

Le midi nous déjeunons d’une délicieuse soupe de quinoa puis de patates, ocas (autre tubercule un peu allongé et plus sucré) et de ispi frits (tout petit poisson du lac). Les italiens font la fine bouche, nous on se régale ! La petite Linda nous charme avec sa « flor de kantuta », son adorable bonnet.

Linda, muy linda

D’autres photos de l’île d’Amantani : ici.

Le soir au moment de rejoindre le « comedor » (salle des repas pour les hôtes des familles de la communauté de Luis, situé dans l’enceinte de sa maison), Nicolasa nous habille des vêtements traditionnels… ce soir après le dîner c’est musique et danse !

On a l'air malin, non ?

Mardi 24 août : Nous nous baladons sur les hauteurs de Santa Maria, au loin on aperçoit les étendues de totora (roseau) sur le lac et quelques unes des îles Uros (les fameuses îles flottantes construites en totora). Après le déjeuner il est temps de partir, peut être reviendrons nous saluer la famille de Luis quand nous reviendrons au Pérou dans quelques semaines…

Antonia, Luis et la petite dernière

D’autres photos de Santa Maria de Llachon : ici.

Nous marchons jusqu’à Llachon pour prendre le combi qui nous ramènera jusqu’à Capachica puis Puno. Sur la piste qui longe le lac au milieu des champs et des maisons en adobe, nous croisons quelques cortèges motorisés bardés de banderoles soutenant divers candidats aux élections.

A Puno nous regagnons l’hôtel Q’oñi Wasi où nous attendent nos sacs à dos. La ville n’a pas faibli dans sa grouillante activité…

Mercredi 25 août : Dernier jour de ce premier séjour au Pérou… rendez-vous dans quelques semaines pour « Pérou 2 ». Ce pays que nous pensions traverser vite, mois d’août et hordes de touristes oblige, nous a enchanté. Et, déjà que nous avons manqué Huaraz, Cajamarca, Tarapoto… comment ne pas visiter les alentours de Cusco et d’Arequipa ?

Nous aurions bien visité le musée maritime du lac mais pour une raison indéterminée il n’ouvrira pas aujourd’hui, alors nous divaguons dans les rues, mangeons des glaces, nous émerveillons des trépidations de Puno.

Dans les rues de Puno

Publicités
Cet article, publié dans Devoirs de vacances, Pérou, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Road Book n°9

  1. Dad dit :

    Hye ! Vraiment très intéressant. Mais les chupa-chup de l’américaine me font penser aux cacahuètes du zoo qu’on lançait aux éléphants: surréaliste..! Quelle cacophonie planétaire ! Subsiste la nostalgie d’un passé qui semble avoir été plus glorieux, à voir…
    Mais où trouvent-ils cette couleur rouge magnifique qui fait passer le reste ? Parce que la civilisation universelle du T-shirt made in China or India, ras le bol, c’est déjà un morceau de la toile d’araignée.
    Quand nous avons vu François pour la dernière fois, il nous a dit:  » Profitez-en  » . Bon, le prozac , on va éviter, et puis voir si le Tulamor a des effets plus bénéfiques. Sommes avec vous, nous marchons dans votre ombre. Kiss+++

  2. Orianne dit :

    Moi je trouve que vous portez très bien la couverture péruvienne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s