Road Book n°10

Jeudi 26 août : Jour J. Nous quittons Puno à 7h30 pour Copacabana en Bolivie (compagnie Colectur, 15 soles par personnes). Vers 10h30, heure péruvienne, nous en sommes aux formalités administratives de passage de frontière. En Bolivie il est une heure de plus. Plus que six heures de décalage avec la France.

Frontière Pérou-Bolivie

Midi vingt, Copacabana… rendez-vous devant la cathédrale, nous sommes un peu en retard. Un « Boate ! » tonitruant retentit, ce sont eux ! Chantal et Patrick, les Dragons, rayonnants sous leur bob et leur casquette… ça chauffe ici ! Blabla, salteña (délicieux beignet de légume et de viande), cris de joie, et blablabla, nous posons nos sacs à l’hôtel Utuma (110 bolivianos la chambre double avec petit déj après négociations).

Retrouvailles à Copacabana

Copacabana est très touristique, la rue 6 de agosto n’est qu’alignement de vendeurs d’artisanats, d’agences de tourisme et de bars et restos. Sur le front de mer des multitudes de pédalos, des drakkars en totora et des dizaines de petites vedettes. Les odeurs d’égouts dénotent un peu…

Après avoir visité la grande et immaculée cathédrale et posé un cierge à la vierge (si si !!), nous montons au calvaire qui surplombe la ville et où sont célébrés de nombreux baptêmes. 4000 mètres d’altitudes, les marches se font sentir !

Coucher de soleil sur le port de Copa

Mais Ô Joie Ô réconfort, dans la besace des Dragons, du saucisson !

D’autres photos de Copacabana : ici.

Vendredi 27 août : Départ pour l’Isla del Sol à 8 h 30 (Compagnie Andes Amazonias, 15 bolos/pers.). Après avoir discuté tout le trajet avec Rolando, un agréable Bolivien septuagénaire qui nous lancera un mémorable :« Vous avez vu Tigre et Dragons ? » Nous arrivons à Challapampa, au nord de l’île, un peu avant 11 heures.

Porte du Chinkana sur l'Isla del Sol

Visite du chinkana (labyrinthe en aymarà) avant de traverser l’île jusqu’au sud (3 péages !! 20 bolos par personne en tout… enfin 15 parce que vous voyez le groupe là, les américains, oui oui on est avec eux hein…). En chemin nous nous délectons de terrine du Sud-Ouest au piment d’espelette devant une vue trop trop moche…

Bleu d'altitude

Nous arrivons à Yumani. Pour je ne sais quelle idée saugrenue nous rentrons dans plusieurs hôtels afin de choisir une belle vue, suivis de près par un gamin qui nous donne les prix et attend sa « comm’ » et dont nous mettrons pas mal de temps à nous débarrasser. Au final, l’hôtel Puerta del Sol est l’élu (25 bolos par personnes). Spartiate, douches impraticables.

El Sol se couche sur son île

Le dîner à las Velas est un pur régal ! A retenir, le Pejerrey (la perche), l’un des poissons du lac, une merveille.

D’autres photos de l’Isla del Sol : ici.

Samedi 28 août : A peine réveillés nous descendons jusqu’au port de Yumani pour un petit déjeuner face au soleil avant de reprendre le bateau pour Copacabana puis le bus pour La Paz (15 bolos par personne, 3h30). Nous sommes les seuls gringos au milieu des cholitas (femmes indiennes en habit traditionnel).

Petits dragons, grosse cholita

Durant le trajet, à Tiquina, le bus traverse le lac sur une barge sommaire pendant que nous montons dans une petite navette.

Traversée de bus à Tiquina

D’autres photos du trajet Copacabana – La Paz : ici.

La cordillera real et ses sommets enneigés défile devant nous. Nous arrivons à La Paz par El Alto, avant de nous diriger vers l’hôtel Onkel’Inn qui se veut branchouille backpackers ambiance familiale mais qui est à éviter : trop cher (60 bolos par pers. petit déj vaguement inclus), pas sympa, mal organisé.

Nous passons la soirée en compagnie de « Totito », le génialissime oncle hippie de Pat, et dinons chez Dumbo (oui l’éléphant à chapeau). Pour info, le Surubi, encore un très bon poisson.

Dimanche 29 août : Nous déguerpissons rapidement de l’hôtel après qu’Antoine ait manqué de s’électrocuter sous la douche, pour filer chez Totito qui nous propose de tous squatter chez lui.

Smile !

C’est dimanche, le Prado (l’artère principale) est fermée à la circulation et c’est la féria. L’ambiance est ultra détendue et agréable. Fabrizio, un copain du net de Pat nous y retrouve. Cet aprem c’est foot ! A 16 heures nous sommes à l’entrée du stade (30 bolos par pers.) pour un match Bolivar (club de La Paz) vs Aurora (club de Cochabamba). Faible niveau, bonne ambiance !

Un après midi au stade le plus haut du monde

D’autres photos de La Paz et du foot : ici.

Lundi 30 août : Ballade dans la Paz toute la journée. Par hasard nous tombons sur une fête au marché aux sorcières, c’est la fin du mois d’août, mois des offrandes à la PachaMama en Bolivie. Il y a un gigantesque buffet ouvert à tous, des danses, et la bonne humeur déborde !

Journée festive à La Paz

Avant de nous renseigner pour notre future excursion dans le Salar d’Uyuni et le sud Lipez, nous flânons dans les rues notamment la calle Jaen ; grignotons, levons les yeux vers les pentes de la ville, ses montagnes, et ne cessons de nous émerveiller.

Mardi 31 août : La Paz encore, taxis, combis, salteñas… Nous trouvons notre agence pour le Salar. Visite de musées locaux. Rien de comparable à ceux du Nord Pérou. Balade, courses. Improbable photo devant l’équivalent du Ministère de l’intérieur, avec regards armés à la clé.

Fou rire et reflet

D’autres photos de La Paz encore : ici.

Mercredi 1er septembre : Départ pour Sorata, à 3 heures de combi au nord-est de La Paz (15 bolos, station cementerio). Le temps s’est obscurci… Nous y voyons encore clair en longeant le lac Titicaca, mais au moment d’amorcer la descente vers Sorata nous sommes définitivement dans un nuage… La route est vertigineuse et peu asphaltée, personne ne semble inquiet sauf nous ! A Sorata il y a plein de balades à faire et la vue est paraît-il magnifique. Pour nous consoler le Residential Sorata (120 bolos la chambre de 4), hôtel incroyablement vieillot dans une bâtisse coloniale immense nous propose une halte reposante. A défaut de balade nous nous noyons dans la lecture, le tri de photo et… la bonne bouffe (coup de coeur au Pete’s place).

Charme surrané

D’autres photos de l’hôtel de Sorata : ici.

Jeudi 2 septembre : Ce matin, même les palmiers de la place voisine sont voilés par la nuage… nous décidons de rentrer. C’est reparti pour 3 heures de combi vers La Paz où nous arrivons vers 15h30. Shopping, pèlerinage sur les lieux d’une ancienne discothèque familiale, achat de lacets, internet, irish pub.

La Paz by night

Vendredi 3 septembre : Un peu de culture aujourd’hui, retour sur les civilisations pré-incas, cette fois à Tiwanaku, à 1h45 de La Paz au sud du lac Titicaca (10 bolos en combi au départ du cementerio). Notre guide Eduardo est passionnant. Les Tiwanakota avaient érigé ici le Temple du Soleil (relisez Tintin et le temple du soleil, vous y êtes !) qui permettait une parfaite lecture des solstices et équinoxes pour rythmer l’agriculture tout au long de l’année.

Statue à Tiwanaku

D’autres photos de Tiwanaku : ici.

Le soir, session internet à l’Alexander, place Avaroa dans le quartier Sopocachi tout prêt de chez Totito, devenu notre QG nocturne.

Samedi 4 septembre : Trois mois jour pour jour que nous avons pris l’avion pour Quito… déjà !

Totito nous emmène visiter La Paz et sa vallée de la Lune dans un énorme 4×4. Cette ville qui s’étend sur au moins 20 kilomètres est décidément à couper le souffle, et dans tous les sens du terme (elle est située entre 3400 et 4000 mètres d’altitude). Plus on se dirige vers le Sud, plus la ville descend et plus les quartiers sont aisés, et quand je dis aisé, c’est TRES aisé.

Vallée de la Lune

D’autres photos de la vallée de la Lune : ici.

Publicités
Cet article, publié dans Bolivie, Devoirs de vacances, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Road Book n°10

  1. Polo dit :

    Pffff… Tout ça me donne des fourmis dans les jambes, l’envie de prendre l’air et le reflex de lancer deux ou trois requêtes sur kayak.com… Je ne sais pas si j’arriverai à résister…

    Plein de gros becs mes zamours

    Polo

  2. Gérard dit :

    Bravo, je vous piste par google earth et je découvre les paysages et sites que vous décrivez.
    Bises à vous deux

  3. Anaïsella dit :

    Hey ! Ça fait plaisir de vous voir ainsi tous les 4. Des bises à tous ! Je pense bien fort à vous dans les rayons de soleil parisien du mois de septembre.

  4. Rivallain Gaël dit :

    Hola
    Je vois que la Bolivie vous a plu. Toutes ces photos me rappellent notre beau voyage dans le coin. Au fait, j’ai de la Pacena au frigo (si, si c’est vrai). On trinquera à votre santé.
    Bises
    Gaël

    • Difficile de dire qu’un pays est mieux que l’autre, mais la Bolivie a énormément d’atouts ! Bon si on excepte les problèmes logistiques routes & bus, qui eux sont un peu pourrav, le reste nous enchante….
      Garde moi une Pacena au frais ! Ou mieux, j’en ramenrai : la bize chez vous mon canard

  5. Guillaume dit :

    hola, qué tal? superbe journal de voyage. bonne route à vous deux. Guillaume.

    • olivialabas dit :

      Muy bien Guille ! Y tu como estas ?
      Merci merci. à bientôt… en Argentine ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s