Marco et Malo, les deux font la paire

Les aventures de Marco & Malo – épisode n°10 (épisode précédent)

« Va falloir que tu t’habitues. »

La tête à l’envers Marco reprend ses esprits.

« – Qu… quoi ?

– Si je t’ai sorti de ces griffes c’est pour deux raisons : d’abord j’ai pas envie que tu mettes la maison poulagat au courant de ce qui se passe. C’est pas l’heure et j’aime avoir les coudées franches. Deuxio, j’aimerais connaître précisément les questions que ces tortionnaires t’ont posées. J’ai besoin d’infos. C’est quoi ton p’tit nom mon Magret ?

-Mais je ne comprends rien du tout, je ne sais rien du tout… et vous me faites peur… Qu’est-ce qu’on fait dans ce train d’abord ?

– Ton nom…

– Marco, et vous?

-Moi c’est Malo. Et les questions c’est moi qui les pose. Je t’ai dit : j’ai besoin de réponses, et ce train devrait nous conduire à éclaircir certains points. Profitons du voyage et faisons connaissance. Pourquoi ces fous dingues t’ont-t-ils chopé ?

– J’en sais rien. Vraiment monsieur. Je suis… J’étais en vacances aux Galapagos. J’étais malade et le capitaine m’a déposé sur cette île. C’est là qu’ils me sont tombés dessus. Vous pourriez me détacher maintenant? J’ai le vertige…

– Ha oui pardon, je suppose qu’on peut avoir une conversation entre adultes hein… Mais à la moindre anicroche je te raccroche au dessus du vide. Voilà. T’es mieux maintenant?

On est pas bien là ? à la fraiche ?

– Je pourrais avoir une limonade.

– Mon petit, je ne veux pas paraître grossier, l’homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois… Mais la vérité m’oblige à te le dire : tu commences à me les briser menu !

– Je n’ai entendu parler d’aucun trafic de tortues. J’vous jure !

– Et ben c’est la mémoire qui te revient. J’apprécie l’effort. Qui t’as causé de trafic ? Pas moi. Alors y va se mettre à table bien gentiment mon Magret.

(…)

– Ben quoi, tu préfères avoir la tête en bas pour réfléchir ? Si c’est que ça…

– Non… D’accord. En me réveillant, j’ai entendu parler de Guayaquil, d’une cargaison. Des tortues je crois, mais je ne suis sûr de rien. Et il y avait autre chose… Je ne sais plus quoi. Tout est flou, mais ça a à voir avec leur chef… Et le Pérou. Mais je n’arrive pas à me rappeler quoi. J’étais drogué, torturé et fatigué…

– J’ai de quoi te rafraîchir la mémoire…

– Non ! J’ai tout dit. J’ai un blanc, mais ça va me revenir. Laissez moi du temps. S’il vous plait !

– De toute façon on est arrivé. Mais j’t’ai à l’œil… On va aller voir une amie à moi. Si Quelqu’un trafique ici, elle doit savoir qui et quoi.

– Et elle aura de la limonade vous croyez ?

(…)

– Ta gueule mon Magret… Ta gueule. »

Publicités
Cet article a été publié dans MarcoMalo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Marco et Malo, les deux font la paire

  1. Ping : EPISODE SUIVANT : Marco & Malo s’invitent au comptoir | Aux Andes et cætera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s