Tour d’assiette bolivienne

La nourriture bolivienne est bonne, pas digne d’un trois étoiles c’est sûr mais tout à fait acceptable pour se nourrir correctement.

Durant nos quelques semaines à Sucre nous nous faisions nous même le petit déjeuner et régulièrement certains repas du soir. En Bolivie le pain est parfois très bon. Il n’est pas rare de trouver de la maraquetta, une sorte de pain de campagne en portion individuelle. A Sucre, nous trouvions même de la baguette !

Petit déj' au Wasi Masi : baguette, beurre, confiture, mangue et café

Le marché était notre cantine du midi, mini prix assuré (8 à 16 bolivianos par personne – 1 à 2 euros). Possibilité de faire précéder son plat d’une soupe pour faire un almuerzo complet, mais nous finissions par zapper cette option, les portions étant déjà conséquentes. Au menu : le grand classique, la milaneza de pollo ou de carne, mais aussi le chorizo, très bon, le picante de pollo, les boulettes de viande, le lomo montado (fine tranche de boeuf surmontée d’un oeuf au plat), le saïce (plat piquant à base de boeuf), le pacumutu (brochette de viande), le pique macho (boeuf, patates, oignons, tomates, oeuf dur)…

Milanesa de carne, fideos, ensalada (Milanaise de viande, pâtes et salade)

Chorizo, fideos, chuño, ensalada (Chorizo, pâtes, patates réhydratées, salade)

L’avantage du marché c’est que les papas fritas s’y font plus rares qu’ailleurs. Les frites c’est bien mais à tous les repas, c’est trop surtout que, bien que faites maison et sympathiques de prime abord, elles sont rarement assez cuites. Un peu d’arroz (riz), de fideos (pâtes), de chuño (pommes de terre déshydratées pour la conservation et réhydratées à la préparation – très répandu), de choclo (épi de maïs) et d’ensalada (salade) ne nuisent pas !

Hamburguesa y papas fritas

Une expérience à tenter aussi, les portions déjeuner en sachet plastique : chicharron (rillons), queso y choclo (fromage et épi de maïs)…

Chicharron con mote y chuño (Boeuf aux maïs et aux patates réhydratées), repas pratico-plastique

Au marché on trouve de tout, des fruits, des légumes, du pain, de la viande mais aussi des des conserves, des céréales, des produits cosmétiques, de la quincaillerie, des vêtements… Grande variété de fruits mais un unique représentant de fromage qui se décline du plus au moins salé.

Marché de Sucre : allée des fruits

Marché de Sucre : l'allée des jus de fruits frais

Marché de Sucre : LE fromage bolivien

Les mangues et les mures sont délicieuses, les maracuyas hors de prix, les papayes géantes, la viande pas très tentante, les têtes de boeuf pas plus, les patates innombrables et les radis bodybuildés !

Radis géants

Sans parler des gâteaux et des crèmes de toutes les couleurs…

Gâteaux à la crème... multicolores

Et bien sûr on trouve des feuilles de coca, mâchées par près de 90% de la population.

Marché de Sucre : feuilles de coca et autres épices

Le tour d’horizon des nos repas boliviens ne serait pas complet si je ne parlais pas de quelques douceurs typiques : les salteñas, sortes d’empanadas plus juteuses à la pâte légèrement sucrée, la pansacalla, ce pop corn géant qui se grignote en toute circonstance, les pasteles enfleados, mon petit péché mignon (de grand beignets sucrés fris, garnis d’un peu de fromage) souvent accompagné d’un verre d’api, une boisson chaude et épaisse à base de maïs.

Pansacalla : pop corn de maïs géant

Publicités
Cet article, publié dans Bolivie, Vie quotidienne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s